Mensonges du général Iouri Balouïevski, chef de l'Etat-major général des forces armées russes

Publié le par Theophile




   Il n'y va pas "avec le dos de cueillère" le Général Iouri Balouievski , chef d'état major de l'armée russe. D'après lui TOUS LES TCHETCHENES sont des terroristes.
Lisez plutot ceci pour bien comprendre cette stratégie insidieuse qui consiste à manipuler les opinions publiques internationales.

"

MOSCOU, 13 décembre - RIA Novosti. Le général Iouri Balouïevski, chef de l'Etat-major général des forces armées russes, a appelé mercredi à renforcer la confiance dans la lutte contre le terrorisme tout en évitant les "doubles standards".

"Je suis convaincu que tous les partenaires de la coalition antiterroriste doivent se faire confiance, car sans la confiance et la coopération, y compris au niveau des ministères de la Défense, tous les efforts sont voués à l'échec", a-t-il souligné.

Le général russe a regretté que certains partenaires de Moscou ne comprennent pas les spécificités de la lutte antiterroriste en Russie. Il a notamment cité l'activité en Suède du site Internet des séparatistes tchétchènes Kavkaz-Center.

En juillet dernier, une manifestation de provocation s'est tenue sous les lambris du parlement britannique dans le cadre de la campagne Sauvons la Tchétchénie où le séparatiste Akhmed Zakaïev, poursuivi par la justice russe, était le principal intervenant, a rappelé le chef de l'Etat-major général.

"Sauvons la Tchétchénie contre qui?" s'est insurgé le général Balouïevski, avant de rappeler que la Tchétchénie connaît un essor économique et social car les hostilités d'envergure ont cessé il y a longtemps.

Fin septembre, une semaine de films documentaires sur la Tchétchénie s'est déroulée à Oslo avec la participation de l'émissaire tchétchène Ousman Ferzaouli. Le même mois, l'ONG américaine Jamestown Foundation a organisé "une rencontre de politologues" sur la Tchétchénie, la deuxième en 18 mois, où l'émissaire Maïrbek Vatchagaïev était l'un des intervenants.

"C'est ce qu'on appelle la politique des doubles standards", a souligné M. Balouïevski.

 


Publié dans sos-tchetchenie

Commenter cet article